FANDOM



L'Itinéraire Gaston Couté est un légitime hommage rendu à cet artiste, à ce poète, à cet acteur de la vie, mais il recouvre aussi tout ce dont cet homme a été porteur, toute une démarche accompagnant chaque marche, chaque pas fait en conscience et en hommage à cet homme-là.

C'est une enfilade de sentiers. C'est le chemin de tous les « chemineux » qui célèbrent, pas à pas, la liberté, la solidarité, l'équité, la découverte mutuelle, l'échange, le partage, la rencontre, l'accueil ; soit une humanité à l'œuvre et en mouvement dans ses valeurs les plus hautes et les plus profondes..

C'est un « esprit qui marche » dans un paysage qui a forgé la pensée d'un homme qui l'a empreint de ses songes et de son sang.

Faire cet itinéraire, c'est épouser cet esprit et en perpétuer la pratique et l'usage.

De nombreux écrivains voyageurs et pas des moindres partagent cet « esprit » libertaire ; un esprit qui porte regard sur le monde et ceux et celles qui l'habitent et qui témoigne de la condition humaine exprimant le pire ou le meilleur de ce qui la constitue, la valorise ou la dévalorise.

La marche est l'exercice privilégié de la pensée. Et la pensée mène le monde. Et le monde est le reflet de ce qui s'agite à sa surface.

Le regard du marcheur va du brin d'herbe à la mémoire des génocides.

Le géopoète d'aujourd'hui est un « nomade intellectuel » selon la formule initiée par l'ami Kenneth White, grand marcheur aussi de son état.

Aller au rythme de son cœur et mettre celui-ci en résonnance vibratoire avec tout ce qui meut la roue des saisons et le cycle des années..

Entre la naissance et l'embarquement final, il y a ce sel de l'existence que l'on appelle la rencontre, celle que les autres vous autorisent à faire de vous-mêmes dans le reflet des échanges et des partages.

L'itinéraire Gaston Couté est un libre acheminement vers des espaces de rencontres, laquelle est toujours présente au détour du chemin, au carrefour des orientations cardinales..

Quitter les sentiers battus pour retrouver les sentes caressées. Cela pourrait être le « slogan », l'invitation aux voyages du corps et de l'esprit.

La Loire n'est jamais bien loin et sa compagnie est des plus agréables , elle qui s'anime du vol de ses oiseaux et du ciel changeant qui la visite.

Peu de reliefs en ces plaines parcourues sauf aux approches du Berry. Un Berry qui empreinte a son génie ; un génie au féminin : Madame Georges Sand ; une Grande Dame qui n'aurait pas été indifférente aux écrits de Gaston elle qui savait trouver en son terroir et parmi les gueux, quelques diamants enchâssés en leur gangue.

La randonnée favorise un double exercice celui d'une solitude dans les distanciations et celui de la convivialité dans les rassemblements ; l'art de marcher avec soi et en soi. Et avec les autres.

Certes, le physique se fait sentir et peut peser parfois. Mais, c'est la force de l'esprit qui conduit, induit et encourage chaque pas. S’il y a la volonté il y a le chemin dit un vieux proverbe irlandais. Le désir , c'est lui le bon conducteur. Et cet itinéraire le suscite, le conforte.

Combien de rendez-vous merveilleux donnés, offerts, sur cet itinéraire de l'amitié, de l'accueil simple, mais enjoué ? Une pérégrination parsemée de « petits bonheurs ». Car le bonheur est là, tout prêt dans le pré qui jouxte votre belle humeur.

Le fait de marcher dans les pas du poète c'est s'empreindre de sa volonté, de ses élans, de ses orientations. C'est se confronter au paysage et a ce qui le rend présent ou absent. C'est voir de ses yeux ce que le poète a contemplé, ce qui la nourrit, ce qui a empli sa besace de mots choisis.

Les temps ont changé, mais ces chemins demeurent qui, entre l'infini et l'indéfini, offrent à notre humanité des choix de vie conformes, si possible, aux équilibres et harmonies qui régissent l'univers du microcosme au macrocosme.

Marcher  : c'est mettre la vie ne mouvement en une danse particulière qui épouse la terre et qui nous conjoint à toutes les expressions vivantes. Marcher en conscience, faire connaissance et exprimer lors notre reconnaissance pour tout cela qui nous ouvre les voies du cour, qui pénètre l'océan de nos profondeurs nous donnant à percevoir au-delà de l'espace et du temps. l'Ïle qui nous attend.

Alan PUTOUD

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.